Cimetière de Genval

Ils ne pourront pas bouger ta pierre, – les dévastateurs séculaires, – je l’ai choisie lourde, – comme le poids des sanglots, – comme la rage des larmes, – lourde comme le silence, – comme la peur de tes chers parents perdus, – si loin de toi, – à Auschwitz. – Je les ai réunis ici, – à toi, – enfin dans l’honneur. – Ils ont leur part de pierre, – près de ton cœur (Yehoshua Ra’hamim Dufour)