Aurore sur Cardamine des prés

Naître avec le printemps, mourir avec les roses, – Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur, – Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses, – S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur, – Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes, – S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles, – Voilà du papillon le destin enchanté! – Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose, – Et sans se satisfaire, effleurant toute chose, – Retourne enfin au ciel chercher la volupté ! (Alphonse de Lamartine)

401 Aurore sur Cardamine des prés 4.2018 © Patrick Vandendael

Sauterelle

La sauterelle part, et sort de la prairie, – Sa patrie, – Elle sauta deux jours pour faire deux cents pas, – Alors elle se croit au bout de l’hémisphère, – Chez un peuple inconnu, dans de nouveaux états, – Elle admire ces beaux climats, – Salue avec respect cette rive étrangère (Jean-Pierre Claris de Florian)

Tulipe

Le jardinier divin a filé de ses doigts, – Les rayons du soleil et la pourpre des rois, – Pour me faire une robe à trame douce et fine, – Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur, – Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur, – Dans mon calice fait comme un vase de Chine (Théophile Gautier)

quartier-royal-tulipe-32017-Patrick-Vandendael

Citron

Ces têtes-là de fleurs dansantes, – Exposent délicatement, – Toute leur gloire, – Quelle simplicité à se perdre, – Et quelle aisance à respirer doucement, – Et quelle aisance, – A avoir des pensées profondes (Chloé Douglas)

827 citron (gonepteryx rhamni) sur nielle des blés quartier royal 6.2016 © patrick vandendael2

Nigelle de Damas

L’âme était plus tranquille, et l’air était plus doux, – Loin du regard de feu du soleil, l’atmosphère, – Des fleurs qui respiraient, à l’ombre de la terre, – Exhalait la fraîcheur, et le parfum dissous (Jules Verne)

818 nigelle de damas 6.2015 © patrick vandendael

Carpu

Au lever du jour, quand le disque de feu du soleil parut à l’horizon, et combla toute la nature de couleurs riches et variées, les arbres et les herbes s’étirèrent, aux fraîches caresses de la rosée d’aube (Reine Fabiola)

702 lever de soleil carpu 6.2016 © patrick vandendael1

Carpu

Oh ! Comprends ce qu’il souffre et sens bien comme il aime, – Celui qui poserait, au lever du soleil, – Un bouquet, invisible encor, sur ton sein même, – Pour placer ton bonheur plus près de ton réveil ! (René Sully Prudhomme)

624 lever de soleil carpu 6.2016 © patrick vandendael2