Lac de Genval

Croyez en l’extase des nuages qui traversent les grands horizons au petit vent du soir, au coeur de l’été chaud  – Croyez à la douceur d’une unité ou d’un amour (Julos Beaucarne)

6 lac de genval © andré riche (5)

 

Lac de Genval

Ce n’était point un simple phénomène de phosphorescence, et l’on ne pouvait s’y tromper. Le monstre, immergé à quelques toises de la surface des eaux, projetait cet éclat très intense, mais inexplicable, que mentionnaient les rapports de plusieurs capitaines (Jules Verne)

lac de genval hiver © andré riche

 

Graffitis du Lac

C’est rien qu’des graffiti, – Sur un mur qu’en finit, – Pas d’courir dans l’espace, – Rien qu’une égratignure, – Pas le genre de blessure – A vous laisser de traces (Anne Vanderlove)

graffitis du lac © andré riche

Foulques

J’étais comme enseveli jusqu’à la ceinture dans une nappe de coton d’une blancheur singulière, et il me venait des imaginations fantastiques (Guy de Maupassant)

foulques sur le lac de genval © andré riche

Lac de Genval

Dans la nuit des temps, il y a longtemps, très longtemps, les couleurs n’existaient pas. Presque tout était gris et ce qui n’était pas gris était noir. C’est ce qu’on a appelé la période grise du monde (Arnold Lobel)

lac de genval c © andré riche

Lac de Genval

Et puis c’était mon premier bateau et rien au cours de ma vie ne m’a donné la joie totale de ce premier voyage où je me sentais maître après Dieu et libre de toutes les contraintes de notre monde trop vieux (Henri de Monfreid)

genval yacht club © andré riche

Mouettes sur le Lac de Genval

Innombrables s’agitent les goélands et les mouettes. Des cris, des battements de plumes. Blanches ou teintées de gris, des milliers, des milliers d’ailes encombrent l’étendue imprécise; des ailes nerveuses, rapides, cinglantes, qui fouettent l’air épais avec des bruits d’éventail (Pierre Loti)

mouettes sur le lac de genval © andré riche

Château du Lac

Des fossés du château faisant leurs galeries, – tantôt on les eût vus côte à côte nager, – Tantôt courir sur l’onde, et tantôt se plonger, – Sans pouvoir satisfaire à leurs vaines envies (Jean de La Fontaine)

bernaches du canada© andré riche

 

Cygne

Doucement, sur son léger coussin de plumes, le cygne rame et s’approche. Il s’épuise à pêcher de vains reflets et peut-être qu’il mourra, victime de cette illusion, avant d’attraper un seul morceau de nuage (Jules Renard)

cygne © andré riche

Lac de Genval

Le réchauffement de la planète va entraîner la fonte des pôles, et certains se battent pour inverser le mouvement. Or, moi je dis que c’est dangereux ! Il ne faut jamais recongeler un pôle qu’on a fait dégeler (Philippe Geluck)

lac de genval fonte © andré riche

Foulques

La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu’elle n’est pas une simple traduction ou abstraction de la vie; c’est la vie elle-même (Henry Havelock Ellis)

foulques © andré riche