Champles

Tu ressembles parfois à ces beaux horizons, – Qu’allument les soleils des brumeuses saisons …, – Comme tu resplendis, paysage mouillé, – Qu’enflamment les rayons tombant d’un ciel brouillé (Charles Baudelaire)

 

rosières

Ferme Terfosse

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix. – Pas un bruit, pas un son; – toute vie est éteinte. – Mais on entend parfois, comme une morne plainte, – Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois (Guy de Maupassant)

Ferme Terfosse © Yves de Menten

Ferme Terfosse

Comme des clous, les gros pavés, – Fixent au sol les routes claires : – Lignes et courbes de lumière, – Qui décorent et divisent les terres, – En ce pays de bois et de champs emblavés (Emile Verhaeren)

Ferme Terfosse © Yves de Menten

Bois des Templiers

n Suis le jour dans le ciel, suis l’ombre sur la terre ; – Dans les plaines de l’air vole avec l’aquilon ; – Avec le doux rayon de l’astre du mystère – Glisse à travers les bois dans l’ombre du vallon (Alphonse de Lamartine)

Bois des Templiers © Yves de Menten