Champles

Rien rien ne vaut la liberté, – Et les long galops d’été, – A dévaler sans fin les ruisseaux argentés, – Rien rien ne vaut la liberté, – Et sans qu’aucun cavalier, – Ne m’emmène loin de mes belles vallées, – Mais j’ai l’authentique sang chaud des chevaux sauvages, – Et ce n’est pas au lasso qu’on m’amadouera (Ludeal)

1020 Champles Rosières 10.2017 © Eric de Séjournet 0