Sentier du Plagniau

Le soir quand tu t’élances à perdre haleine, – On ne voit plus de toi qu’un éclair blanc, – Quand ta crinière flotte dans la plaine, – Ton cri sauvage se perd dans le vent (Les Collégiennes de la Chanson)

321 Sentier du Plagniau 3.2016 © Marie-Cécile Vandevandel1.JPG