Parc communal

Et il en émane une odeur non de pièce morte, non de sacristie et de toiles d’araignée, mais d’espace végétal, de rafales qui retombent soudain en ouragan de plumes, de feuilles, de pollen de la forêt sans fin … (Pablo Neruda)

Bois communal 9.2016 © Cedric Muscat 2.jpg