Rue du Vieux Moulin

Et tout s’oublie – et les tunnels et les wagons, – Et les gares de suie et de charbon couvertes, – Devant l’appel fiévreux et fou des horizons, – Et les portes du monde en plein soleil ouvertes (Emile Verhaeren)

Rue du Vieux Moulin au Plagniau Rosières 7.2016 © Véronique Wynant1.jpg