Parc communal

Rêvons … le feu s’endort sous sa cendre d’hermine, – Vers de mauves lointains d’une douceur fanée, – Mon âme s’est perdue, – Et l’heure enrubannée, – Sonne cent ans à la pendule surannée (Albert Samain)

703 Parc communal 6.2016 © Cedric Muscat.jpg