Plagniau

Je voudrais être un arbre, boire à l’eau des orages, – Pour nourrir la terre, être ami des oiseaux, – Et puis avoir la tête si haut dans les nuages, – Pour qu’aucun homme ne puisse y planter un drapeau (Renaud)

722 le plagniau rosières 6.2016 © véronique wynant

Etang Gillet

L’eau c’est de l’or, regarde bien, – Y’en a encore jusqu’à demain, – L’eau c’est de l’or, prends-en bien soin, – C’est un trésor entre tes mains, – Oui mais demain comme par hasard, – Un beau matin il s’ra trop tard, – Et tu verras c’que tu vas voir, – Quand on n’aura plus rien à boire (Henri Dès)

Etang Gilet 6.2014 © Cedric Muscat - 1

Ruisseau du Château

Rivière à la belle eau couleur de saison, chante encore entre les rochers que tu lèches de ta langue râpeuse. Dépêche-toi : tes jours sont comptés. Ils sont des milliers à comploter contre toi et personne pour te défendre (Maurice Zermatten)

622 château de rixensart drève des etangs 6.2016 © francis broche2

Parc communal

Rêvons … le feu s’endort sous sa cendre d’hermine, – Vers de mauves lointains d’une douceur fanée, – Mon âme s’est perdue, – Et l’heure enrubannée, – Sonne cent ans à la pendule surannée (Albert Samain)

 

703 parc communal 6.2016 © cedric muscat

Carpu

Au lever du jour, quand le disque de feu du soleil parut à l’horizon, et combla toute la nature de couleurs riches et variées, les arbres et les herbes s’étirèrent, aux fraîches caresses de la rosée d’aube (Reine Fabiola)

702 lever de soleil carpu 6.2016 © patrick vandendael1

Vallée de la Lasne

D’ailleurs, parce que le vent, comme on dit, n’est pas à la poésie, ce n’est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie tient de l’oiseau (Victor Hugo)

701 vallée de la lasne 5.2016 © gilbert nauwelaers5