Rue Alphonse Collin

De la cité cernée, – Par les graffitis qui s’alignent dans la grisaille, – De l’enceinte où j’avance, – Vers les vapeurs de néant, – Qui s’engouffrent dans la nature (Christophe Bregaint)

617 Rue Alphonse Collin 5.2016 © Monique D'haeyere 2.JPG