Monastère de l’Alliance

N’avez-vous point pris garde à ce vent doux et subtil, qui ne manque jamais de respirer à l’orée des bois ? C’est l’haleine de leur parole ; et ce petit murmure ou ce bruit délicat dont ils rompent le sacré silence de leur solitude, c’est proprement leur langage (le chêne à Cyrano) (Savinien de Cyrano de Bergerac)

2437e-1800332110