Bois de Ripont

Dites, l’entendez-vous venir au son des glas, – Venir du fond des infinis là-bas, – La vieille et morne destinée ? – Celle qui jette immensément au tas, – Des siècles vieux, des siècles las, – Comme un sac de bois mort, l’année (Emile Verhaeren)

Bois de Ripont (vue de la rue de l'Institut vers l'avenue Monseigneur) 1.2015 © Monique D'haeyere
Reste, - av. Monseigneur - 2

Etang Gillet

L’étang, les yeux voilés, rêve, plein de mystère, – Au fantôme ondoyant de quelque souvenir, – Une langueur exquise a pénétré la terre, – Le temps même a plié son aile pour dormir (Anatole Le Braz)

Etang Gillet 11.2014 © Cedric Muscat - 2

Ecureuil

Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois, – Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois, – Dans votre solitude où je rentre en moi-même, – Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime ! (Victor Hugo)

Ecureuil Vallée de la Lasne 1.2015 © Gilbert Nauwelaers - 1