Lac de Genval

Il me fallait le jour, pour voir combien de voiles, – S’ouvrent blanches sur le flot bleu; – Il me fallait la nuit, pour voir combien d’étoiles, – S’allument sous les pieds de Dieu (Léon-Pamphile Le May)

Lac de Genval (yachting) 10.2014 B © Monique D'haeyere - 4.jpg

Avenue de Merode

Les feuilles sèches craquent dans les rues, – Le vent les fait danser, tourbillonner, – Les longs jours d’octobre et leur farandole, – Les longs jours d’octobre sont revenus (Anne Vanderlove)

rixensart,avenue de merode

Avenue Boulogne Billancourt

Il était fils de lumière comment l’oublier, – Paysan né de la terre comment l’oublier, – Depuis ce matin d’automne, – Le fleuve immobile raisonne, – D’un silence étrange désemparé (Dalida)

Avenue Boulogne-Billancourt 10.2015 © Monique D'haeyere 2.jpg

Etang Gillet

Car c’est toujours Mozart, – Que reprennent sans fin, – Les anges musiciens, – Qui, au long du jeudi, – Font chanter sur la harpe, – La douceur de la pluie (Maurice Carême)

Etang Gillet 10.2015 © Cedric Muscat3.jpg

Le Marronnier

Il existe encore des vieux arbres qui ont accumulé d’immenses et d’innombrables secrets, – Ils ont suspendu leur respiration pour mieux retenir les échanges auxquels ils ont participé (Michel Vanhalewyn)

Marronnier Place communale Genval 9.2015 © Pierre Gheux1.jpeg

Tilt

Ça fait WHIN ! quand on s’envole et puis KLING ! – Après quoi je fais TILT ! et ça fait BOING ! – SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ ! (Serge Gainsbourg)

rixensart,ferme de froidmont,froidmont,le tilt

Canard colvert

Seul je m’en suis allé. – J’ai dénoué l’amarre, – Puis je me suis couché dans ma jonque bizarre, – Sans bruit, de peur de faire envoler les oiseaux (Albert Samain)

Vallée de la Lasne 9.2015 © Gilbert Nauwelaers2.jpg