Quartier Royal

Un soleil qui n’indiquait plus aucune heure, restait là toujours (…), il n’était lui-même qu’un autre cerne, presque sans contours, agrandi jusqu’à l’immense par un halo trouble (Pierre Loti)

Quartier Royal 5.2014 © Patrick Vadendael

Sentier Passiche

Jouet de cet oeil d’eau morne, je n’y puis prendre, – ô canot immobile ! oh ! bras trop courts ! ni l’une ; – ni l’autre fleur : ni la jaune qui m’importune, – là ; ni la bleue, amie à l’eau couleur de cendre (Arthur Rimbaud)

Sentier Passische 4.2014 © Cedric Muscat - 4
Jouet de cet oeil d’eau morne, je n’y puis prendre, – ô canot immobile ! oh ! bras trop courts ! ni l’une ; – ni l’autre fleur : ni la jaune qui m’importune, – là ; ni la bleue, amie à l’eau couleur de cendre (Arthur Rimbaud)

Renard

Mais si tu sais m’apprivoiser, – Ma vie sera ensoleillée, – Je connaîtrai ton bruit de pas, – Qui m’appellera hors du terrier, – Et la blondeur des champs de blé, – Me fera souvenir de toi, – Enfin j’aimerai le bruit du vent, – Qui viendra souffler dans ces champs (le Renard au Petit Prince)

Vallée de la Lasne 5.204 © Gilbert Nauwelars - 2

 

Gare de Genval

Une gare est le plus bel endroit pour des retrouvailles, parce que c’est normalement le lieu des séparations. En se retrouvant dans une gare, on a l’impression de conjurer le mauvais sort (Daniel Poliquin)

Gare de Genval 4.2014 © Frédéric Peetroons