Héron cendré

Et d’abord, le regard, – Tout le temps du prélude, – Ne doit pas être rude, ni hagard, – Dévorez-moi des yeux, – Mais avec retenue, – Pour que je m’habitue, peu à peu… (Juliette Gréco)

hŽéron cendré 6.2013 lac de genval © bruno marchal