Avenue des Cerisiers

Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu’il fait soleil, mais, quand vient l’obscurité, leur beauté n’apparaît que s’ils sont illuminés de l’intérieur (Elisabeth Kubler-Ross)

Avenue des Cerisiers 3.2013 © Christian Petit.JPG

Pic épeiche

∎  Grand bal sous le tamarin, – On danse et l’on tambourine, – Tout bas parlent, sans chagrin, – Mathurin à Mathurine, – Mathurine à Mathurin (Victor Hugo)

Pic épeiche 1.2013 © Gilbert Nauwelaers.2013 © Gilbert Nauwelaers-001.2013 © Gilbert Nauwelaers-001.2013 © Gilbert Nauwelaers-001.jpg

Ligne 161

Je suis un type simple, pas trop difficile, – Bon caractère mais j’ai le sommeil fragile, – Je ne supporte pas les sonneries ni tous les engins qui font, – Bam, bam, bam, bam… (William Sheller)

RER Rixensart 1.2013 © Cedric Muscat.jpg

La Perche

L’archer a un point commun avec l’homme de bien : quand sa flèche n’atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même (Confucius)

Papeteries de Genval 2.2013 © Frédéric Peetroons.jpg 

Parc communal

∎  Et la terre transpire, – Une sève nouvelle, – L’hiver se rend, sommeille, – Le printemps fait l’enfant, – Il floconne de fleurs, – Les arbres et les champs (Georges Chelon)

Anémone Sylvie Parc communal 3.2012 © Gilbert Nauwelaers.jpg