Prairies inondables du Coucou

Un jasmin, un automne, un bruit, un chapelet et un cheval bicéphale sont des fantômes qui s’évaporent dans les cénacles, les portails, là où s’ouvre la blessure qui frappe pour survivre et être en même temps bonheur, abri, liturgie et marée (Después de la Hoguera)

prairies inondables du coucou carpu 10.2012 © gilbert nauwelaers-003