Cygne

∎ Dans les moires de l’eau dont l’azur étincelle,
 – Nous vois-tu laissant fuir une frêle nacelle
, – Sur le grand lac paisible et frémissant d’accords,
 – Où devant les grands bois et les coteaux de vignes,
 – Glisse amoureusement la blancheur des beaux cygnes, – 
Aux accents mariés des harpes et des cors ? (Théodore de Banville)

Cygnes 3.2012 © Gilbert Nauwelaers.jpg