Rue du Monastère

Dans l’espace nul bruit ne trouble, un seul moment, – Le transparent sommeil des gigantesques arbres, – Dont les troncs sous le givre ont la pâleur des marbres (William Chapman)

Rue du Monastère 2.2012 © Monique D'haeyere.JPG

 

Rue Lambermont

La neige tombe, infiniment,
 – Comme un moment, – Monotone – dans un moment ;
 – La neige choit, la neige tombe,
 – Monotone, sur les maisons (Emile Verhaeren)

Rue Lambermont à Bourgeois 2 © Eric de Séjournet.JPG 

Le Lido

Le temps de dire, – Le temps de taire, – Le temps de faire juste reconnaissance, – Le temps d’entendre, – Juste un peu de silence (Calogero)

Le Lido 2.2012 © Monique D'haeyere-1.JPG

Chemin du Belloy

Voilà, – 
Les arbres, -
 Avec
, – Du sucre, -
 Sur le nez, – La route, -
 Toute
, – Poudrée, – 
Le ciel, – 
Enfariné, – La neige, – 
A tout changé (Anne-Marie Chapouton)

Sentier du Baillois à Bourgeois et la Lasne 2 © Eric de Séjournet-6.JPG

 

 

La Fée du Lac

Quand j’ouvris ma fenêtre, oh ! quel enchantement !
 – De la neige partout avec un soleil rose ! 
- Une indicible paix était en toute chose ;
 – On eût cru voir rêver la Belle au bois dormant (Gabriel Vicaire)

genval,fée du lac,lac de genval

Vallée de la Lasne

De peuplier en peuplier, – Je ne sais pas pourquoi le voile, – Du brouillard glacé qui m’escorte, – Me fait penser aux cathédrales, – Où l’on prie pour les amours mortes, – Je ne sais rien de tout cela, – Mais je sais que je t’aime encore (Jacques Brel)

Vallée de la Lasne 2.2012 © Virginie De Winde.jpg