Lézard vivipare

À la pente du roc que la flamme pénètre, – Le lézard souple et long s’enivre de sommeil, – Et, par instants, saisi d’un frisson de bien-être, – Il agite son dos d’émeraude au soleil (Charles-Marie Leconte de Lisle)

lŽézard vivipare bois de rixensart 8 © bruno marchal