Rue de Genval

Mais regardez. Voici le coucher de soleil. – À l’occident plus clair court un sillon vermeil. – Sa soudaine lueur féerique nous arrose, – Et les arbres d’hiver semblent de corail rose (François Coppée)

neige © maxime beugoms

Parc communal

On respire en ces bois sombres, majestueux, – Je ne sais quoi d’auguste et de religieux: – C’est sans doute l’aspect de ces lieux de mystère, – C’est leur profond silence et leur paix solitaire (Antoine-Marin Lemierre)

parc communal © fabian geets