Rue des Templiers

L’automne souriait ; les coteaux vers la plaine, – Penchaient leurs bois charmants qui jaunissaient à peine; – Le ciel était doré ; – Et les oiseaux, tournés vers celui que tout nomme, – Disant peut-être à Dieu quelque chose de l’homme, – Chantaient leur chant sacré ! (Victor Hugo)

Eglise Saint-André © Eric de Séjournet

Pelouse d’Honneur

La voie des corps n’est justement qu’une voie ? Elle traverse des zones embrasées et débouche sur une terre promise à tous, mais presque inhabitée : celle de l’âme (Irène de Buisseret)

Cimetière de Rosières © Eric de Séjournet